Être rappelé
Questions
Pré-inscription
Télécharger la documentation
Bandeau iesca

Our blog

Notre-Dame de Paris : la disparition d’une prouesse architecturale

  • Notre Dame-1699
Le drame qui est survenu ce lundi 15 avril, suite à l’incendie dévastateur de Notre-Dame de Paris, a profondément choqué le monde entier, et notamment nos élèves de BTS Professions Immobilières, particulièrement sensibilisés à l’architecture grâce à leur formation à IESCA.

Construction, rénovation & éléments d'architecture

En 1163, débute la construction de Notre-Dame de Paris : l’objectif est de donner à la première ville de France une cathédrale digne d’elle. Elle s’achèvera un peu plus d’un siècle plus tard, en 1272. Située au cœur de la ville, sur l’île de la Cité, elle est restée pendant plusieurs siècles la plus grande cathédrale d’Occident, et la plus haute construction de la ville. De nos jours, elle est visitée chaque année par 13 à 14 millions de personnes et est ainsi le monument le plus visité de toute l’Europe. Elle a connu de nombreuses rénovations, comme tout édifice historique, notamment sous l’impulsion de Viollet-le-Duc, entre 1844 et 1864. C’est notamment pour cette raison que la cathédrale possède aussi bien des caractéristiques du gothique primitif que du gothique rayonnant. Les deux fameuses rosaces, au nord et au sud, sont parmi les plus grandes d’Europe, avec leurs 13 mètres de diamètre.

L'incendie du lundi 15 avril

Lundi 15 avril, à 18h50, la stupéfaction est grande : un incendie s’est déclaré dans les combles de Notre-Dame de Paris. La fameuse « Forêt », la charpente de la cathédrale, surnommée ainsi en raison du nombre impressionnant de poutres qui la constituent (1300 chênes !), est dévorée par les flammes. Au fil des minutes qui passent, les craintes ne font que croître : alors que la fameuse flèche s’est effondrée sur elle-même, le feu semble incontrôlable. Il faut attendre minuit pour que l'espoir laisse place à l'angoisse : l’annonce est faite que la structure du bâtiment est sauvée. Le défi actuel est donc la reconstruction de cette prouesse architecturale, vieille de plus de 800 ans. Faut-il refaire la charpente à l’identique ? Ou bien se servir de nos matériaux actuels ? Des réponses seront sans aucun doute apportées par des experts en architecture et en patrimoine au cours des prochaines semaines.

Connexion

Merci de vous connecter en utilisant vos identifiants reçues par e-mail lors de votre inscription.

×